Les habitations sociales peuvent aider à diminuer les effets néfastes de la gentrification, mais ne devraient pas uniquement diminuer ces effets. Elles devraient engendrer de nouveaux effets positifs, apporter quelque chose de nouveau aux milieux et offrir des cadres de vie qui rassemblent les différentes sphères d’intervention : de l’architecture sociale au travail social.

 PATRICK PEDNAULT 

Tout le monde dans ma cours

 Du logement social au logement local 

 Repenser le privé et le public 

Avec l'appui de la Chaire Fayolle-Magil Construction en architecture, bâtiment et durabilité - Université de Montréal

© 2017 - 2020 par les étudiants de l'atelier en Éthiques et pratiques du projet d'architecture