L’architecture et les espaces publics sont alors des outils pour la formation identitaire de la communauté, mais l’identité est, en réalité, un échange entre le lieu et les occupants. Au fur et à mesure que la population de Saint-Henri prendra possession du bâtiment, celle-ci contribuera à la construction de l’identité du projet au sein d’un quartier industriel en pleine transformation.

 ANNE-JULIE NOLET 

À chacun son canal

 L'architecture contre l'isolement social 

Avec l'appui de la Chaire Fayolle-Magil Construction en architecture, bâtiment et durabilité - Université de Montréal

© 2017 - 2020 par les étudiants de l'atelier en Éthiques et pratiques du projet d'architecture