L'architecture comme un geste d'acupuncture 

 WALID M'SEFFAR 

Face à la situation complexe de St-Henri, le projet s’insère, tel un procédé d’acupuncture dans le quartier, par un geste ponctuel, dans un milieu où la tension est la plus exacerbée. Cette insertion a pour but de générer un impact qui ne s’arrête pas aux limites physiques de l’intervention mais les dépasse, et propage sa sphère d’influence vers une perspective plus large. Ainsi, par le choix du site de la place StHenri, qui présente l’endroit le plus critique dans le quartier, Connexion se propose comme une solution architecturale pour apaiser la situation conflictuelle du quartier. De ce fait, le projet tente d’articuler, à la fois, la dimension urbaine, sociale et économique du geste, pour atténuer les tensions et participer à une restructuration du cadre bâti.

Connexion

 Toutes les histoires commencent par une rencontres. 

Avec l'appui de la Chaire Fayolle-Magil Construction en architecture, bâtiment et durabilité - Université de Montréal

© 2017 - 2020 par les étudiants de l'atelier en Éthiques et pratiques du projet d'architecture