Cette parcelle urbaine, qui était autrefois vide et sans vie, se retrouve transformée en lieu de rencontres et de découverte où la bretelle d’autoroute se transforme en belvédère, où l’Humain et aussi pris en considération ; où le sol minéral côtoie le sol végétal; où le marché fréquente le jardin; où les gens vivent, travaillent et cohabitent.

 ÉRIC LEBLANC 

Place St-Rémi

 Établir Les jardins collectifs du Sud-Ouest  

 au secours du désert alimentaire 

Avec l'appui de la Chaire Fayolle-Magil Construction en architecture, bâtiment et durabilité - Université de Montréal

© 2017 - 2020 par les étudiants de l'atelier en Éthiques et pratiques du projet d'architecture