Que représente la solitude ou l’isolement social aujourd’hui? En chiffres, le portrait est plutôt alarmant. En effet, au Québec, plus d’un tiers des ménages sont composés de personnes vivant seules, trois fois plus que dans les années cinquante.Face à ce constat, par quels moyens peut-on briser l’isolement des différentes générations? L’architecture est un bon point de départ pour répondre à cette question. Il s’agit de réfléchir aux façons de créer et de supporter le développement de relations sociales à travers un lieu, un espace de vie collectif.

 JULIE BINEAU 

Voir les générations sous différents

 Déconstruire les préconceptions, reconstruire les relations 

points de vue

Avec l'appui de la Chaire Fayolle-Magil Construction en architecture, bâtiment et durabilité - Université de Montréal

© 2017 - 2020 par les étudiants de l'atelier en Éthiques et pratiques du projet d'architecture