CENTRE ARTISTIQUE

Le Village Étudiant

Juliette Allard

 Sur le parcours traversant le Village étudiant se dispersent quatre pavillons, chacun d’eux ayant un programme unique qui pourra rejoindre les jeunes dans plusieurs facettes de leur vie et stimuler leur engagement, diminuant ainsi le réflexe de décrochage. Parmi eux se trouve le Centre artistique Prisme. 

 

Durant les années charnières de l’adolescence, l’art se positionne comme excellent moyen d’apprivoiser les nouvelles émotions qui se manifestent. C’est quand on donne aux jeunes un lieu où ils peuvent s’exprimer librement qu’ils trouvent réellement leur voix. Donc, leur fournir des locaux où ils peuvent expérimenter en dehors du cadre académique leur apportera des bénéfices non négligeables, en plus de les outiller pour mieux se comprendre et communiquer avec les autres. L’art est un moyen d’expression qui permet d’extérioriser ses angoisses et ses aspirations, et de créer des liens d’amitié. Cette discipline rejoint les enjeux d’isolement et de santé mentale qui causent, entres autres, le décrochage. Le Centre vise à offrir un endroit sûr où tous sont respectés, où les oeuvres sont célébrées et où la diversité est la bienvenue. 

 

Dans le parc, le pavillon est implanté comme un objet coloré, invitant à poursuivre sa promenade à l’intérieur par une spirale qui commence sur le site et se fond dans le pavillon. Au départ, on retrouve une grande salle d’exposition polyvalente qui peut s’ouvrir vers l’extérieur. Aussi, le studio de musique peut s’ouvrir autant sur la salle d’exposition que sur l’espace extérieur couvert. Ensuite, alors que la spirale monte au deuxième étage, le parcours devient plus privé. Positionnés comme observateurs de la salle polyvalente, les élèves ont accès à trois studios : un d’art médiatique, un de théâtre et improvisation, et un d’art plastique. Les studios sont parfois hôtes d’ateliers formatifs et à d’autres moments ils sont disponibles pour que les jeunes expérimentent par eux-mêmes. 

 

Le parcours de découverte implanté par le projet fourni aux élèves un endroit sécuritaire bien à eux où ils peuvent se rassembler ou se retrouver seuls avec eux-mêmes, selon ce qu’ils désirent. Il s’agit de découvertes non seulement de lieux en constante transformation, mais aussi de disciplines qui inspirent. 

 

Le pavillon a été dessiné dans l’objectif de traduire à l’extérieur son caractère unique et rythmé, et à l’intérieur une page blanche qui laisse toute la place à la créativité des jeunes. C’est pourquoi sa matérialité intérieure est sobre alors que le détail d’enveloppe a été travaillé tout en couleurs. Le nom Prisme prend alors tout son sens dans le langage géométrique du bâtiment et la déclinaison en 11 couleurs de l’arc-en-ciel de son revêtement. Afin d’encore renforcer cette idée de lumière et de couleurs, des sculptures permanentes de la même matérialité que le revêtement du pavillon, nommées les Éclats, sont dispersés sur son terrain. 

 

Lorsque la lumière blanche entre dans un prisme, elle est réfractée en toutes les couleurs qui la composent. Eh bien, entrer dans Prisme, c’est s’ouvrir à soi-même et aux autres afin de découvrir toutes les couleurs de sa personnalité. 

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/47