CENTRE RÉCRÉATIF

Le Village Étudiant

Julie Farrant

 L’adolescence est un moment particulièrement important pour le développement d’un cercle social. L’influence des groupes d’amitié est significative et représente une source de décrochage scolaire chez les jeunes. Le centre récréatif Racines propose de créer un lieu de rassemblement qui encouragerait les étudiants à développer leurs relations sociales. Trois contextes extrascolaires de socialisation pour les adolescents ont été ciblés : le temps accordé aux loisirs, à l’étude et au travail. Le projet offre donc des zones pour participer à des sports et à des jeux, étudier en équipe et pour travailler à temps partiel. Chaque zone programmatique peut s’étendre dans un espace interstitiel de réunion situé au centre du bâtiment. Celui-ci représente le coeur du projet et permet de faire interagir les différentes zones, tout en offrant son propre programme qui promeut les rassemblements. L’objectif est donc de créer un lieu où les jeunes peuvent s’épanouir de différentes façons (loisirs, étude et travail) tout en mettant l’emphase sur la collectivité. 

 

La forme du projet a d’abord été développée à partir des trois zones programmatiques principales. Chacun de ces morceaux de casse-tête a été imbriqué aux deux autres afin de tisser des liens et favoriser les interrelations. Ils ont ensuite été séparés pour créer l’espace interstitiel de réunion au centre. Chacune de ces zones peut s’ouvrir vers l’intérieur ou l’extérieur du projet ce qui accorde une versatilité aux programmes. 

 

Par ailleurs, les espaces ont été disposés sur un étage et selon les contraintes du site. La zone de loisirs comprend une salle multifonctionnelle de sports et a été placée en relation directe avec les terrains de sports extérieurs. La zone d’étude inclut une salle d’étude collective ainsi que des bureaux et son emplacement communique étroitement avec l’école secondaire. Par la suite, la zone de travail est placée proche de la circulation principale du site et comprend une coopérative et un centre de réparation de vélos. En dernier, la zone interstitielle de réunion au centre du pavillon est un grand lounge pour permettre aux jeunes de se détendre et de socialiser entre eux. 

 

La tectonique du projet s’inspire de formes retrouvées dans la nature. Ce design biophilique permet de reconnecter les jeunes à leur environnement et offre des bienfaits sur leur état mental. La grande toiture du pavillon s’inspire des courbes et des fibres retrouvées dans des champignons, et les colonnes centrales s’apparentent à un tronc de plante ou d’arbre. Les murs en blocs de terre comprimée ainsi que l’usage du bois pour la toiture et les colonnes sont des choix écologiques et biophiliques. Finalement, le profil du pavillon est bas et rapproché du sol ce qui engendre un sentiment de connexion avec la terre. 

 

En bref, le centre récréatif Racines propose un lieu où les jeunes pourront nourrir leurs amitiés dans le but ultime de se sentir attachés et ancrés à leur environnement scolaire. 

1/40

Avec l'appui de la Chaire Fayolle-Magil Construction en architecture, bâtiment et durabilité - Université de Montréal

© 2017 - 2020 par les étudiants de l'atelier en Éthiques et pratiques du projet d'architecture