Dans une société dans laquelle l’économie et la surconsommation sont à la base de nos échanges, comment pouvons-nous vivre autrement et entretenir sainement nos relations humaines face à la crise écologique actuelle? Notre mode de vie accéléré nous porte à nous enrichir individuellement au détriment de certains et à nous isoler les uns des autres. Les habitants qui vivent autrement sont marginaux et ressentent un isolement social.  Cet isolement est ressenti à Saint-Henri par les personnes vivant seules, les aînés, les enfants, les familles monoparentaux, etc. Ce quartier anciennement ouvrier a connu la désindustrialisation et est maintenant isolé socialement et physiquement de différentes manières. Rendu vulnérable par la société, le quartier Saint-Henri recherche maintenant un équilibre de vie face à la réalité économique de notre société. Comment alors rétablir cet équilibre et créer un environnement favorisant l’inclusion social, les échanges et les interactions?

Renouer avec ce qui nous entoure

BERNICA JOSEPH 

1/1

1/1

Avec l'appui de la Chaire Fayolle-Magil Construction en architecture, bâtiment et durabilité - Université de Montréal

© 2017 - 2020 par les étudiants de l'atelier en Éthiques et pratiques du projet d'architecture